Avant d'acheter un haflinger ...

Par : Théo Hug

Fréquemment, le Club Haflinger reçoit des demandes d’information ou d’aide de nouveaux propriétaires qui ont fait l’erreur d’acheter un Haflinger sans s’assurer que le cheval est bien enregistré ou que les enregistrements sont à jour ! La situation économique actuelle force plusieurs personnes à vendre leurs chevaux, et souvent c’est une vente de débarras. L’enregistrement est donc le dernier de leurs soucis. Il arrive que ces transactions soient payées « sous la table », sans aucune garantie ou recours … La plupart du temps, après la transaction le vendeur n’offrira aucune aide. Peut-être aussi que lui-même a été « victime » de l’achat du cheval sans vérification adéquate.
Étant donné que pour posséder le cheval à votre nom vous devez avoir la signature de toutes les personnes impliquées, alors commencent les problèmes.

Ensuite, le nouveau propriétaire s’informe au Club Haflinger en espérant que ce dernier puisse l’aider …

Mais s’il peut vous conseiller, le Club Haflinger du Québec n’est pas un bureau d’enregistrement.

Au Canada, les Haflingers peuvent être enregistrés auprès de AHR (www.haflingerhorse.com) ou CHA (www.haflinger.ca)

Il est TOUJOURS de la responsabilité de l’éleveur, propriétaire de la maman au moment de la naissance, de faire l’enregistrement du nouveau-né AVANT la vente.

Contrairement à d’autres races dont les associations sont moins scrupuleuses, pour la vente d’un Haflinger on ne donne pas les papiers au nouveau propriétaire : on les transfère au bureau d’enregistrement (AHR ou CHA). C’est la responsabilité du vendeur de le faire à ses frais, au plus tard dans les 60 jours après le paiement final du cheval (sous peine de sanction du bureau d'enregistrement).

L’enregistrement d’un nouveau-né doit être fait dans l’année de sa naissance (au plus tard le 31 décembre). Après cette date il est toujours possible de le faire, mais avec pénalité. Dans ce cas, la collaboration (signature) du propriétaire de la jument au moment de la naissance est toujours requise, ainsi qu’un certificat d’accouplement établi par le propriétaire de l’étalon, et un test ADN.
Quand une jument est vendue gestante, le certificat d’accouplement est inclus dans le transfert des enregistrements de la jument. Le nouveau propriétaire de la jument aura la responsabilité d’enregistrer le rejeton dans l’année de la naissance, au plus tard le 31 décembre.

C’est simple ! Même si les normes d’enregistrement des chevaux Haflinger sont parmi les plus sévères au monde, il est très simple de faire enregistrer un rejeton avec CHA ou AHR, si on le fait à temps et qu’il ne vous manque rien comme documents.

Le cauchemar ! Voici un cas où mon aide à été demandée dernièrement : un monsieur du Québec achète un hongre de 3 ans. Une aubaine (selon lui), à moins de $ 1000 ! Sans coût de transport, sans garanties, et sans papiers ... On sait, par le nom du cheval, que ce dernier est bien enregistré. Alors on ne blâme pas l’éleveur. Cependant, le cheval en est à son quatrième propriétaire et le propriétaire No 2 n’a jamais transféré les enregistrements du cheval au propriétaire No 3. Le cheval est donc toujours au nom du propriétaire No 2, mais impossible de le retracer. D’après le propriétaire No 1, il aurait déménagé en dehors de la province. Le bureau d’enregistrement ne peut pas nous aider pour émettre un nouveau certificat, car cela prend également l’implication du propriétaire No 2. AHR aurait pu offrir des exemptions, si le propriétaire No 3 avait une facture ou une preuve d’achat du propriétaire No 2, mais vous comprendrez qu’un bureau d’enregistrement doit être prudent puisque, au cas où ce serait un cheval volé, il ne peut pas émettre de nouvel enregistrement sans documents. Dans ce cas nous sommes dans un cul-de-sac, et il n’y a d’autre solution que de retrouver le propriétaire No 2 et sa collaboration … Dans certains cas le transfert, pénalité, recours et test ADN peuvent facilement dépasser le prix du cheval !

Alors : toujours une aubaine ? ... Et tout ça pour vouloir épargner $ 20.00 !

Votre responsabilité, si vous vendez un Haflinger : C’est simple, n’essayez pas d’économiser $ 20, pour risquer de vous retrouver dans une situation encombrante ! Si vous vendez un Haflinger mais ne transférez pas le cheval, êtes-vous certain que le nouveau propriétaire va le faire ? Et quand ? Connaissez-vous vraiment les responsabilités impliquées, si le cheval est « officiellement » encore à votre nom ?

Le transfert de propriété vous libère de la responsabilité du cheval, et de ses conséquences ...

Voici quelques conseils pour l’achat de votre prochain cheval :
  • Votre vendeur a–t-il fait ses preuves ?
  • Quelle est sa véritable expérience avec les Haflingers ?
  • Quand vous rencontrerez le cheval pour la première fois, vos intuitions sauront vous dire si tel cheval correspond à vos attentes.
  • Ne succombez pas à un coup de foudre avant d’avoir acheté le cheval, car vous ne verrez plus les défauts ! Faites votre analyse avant d’acheter !
  • Votre vendeur vous offre-t-il une GARANTIE par contrat et une inspection vétérinaire ?
  • Connaissez-vous la provenance du cheval ?
  • Est-il vraiment pur-sang avec enregistrements à jour ?
  • Si le cheval est entraîné (attelage et/ou équitation), demandez à le voir à l’œuvre.
  • Demandez si le transport est inclus ! Un vendeur soucieux veut voir où ses chevaux vont vivre !
  • Demandez une justification du prix : n’acceptez pas une transaction « au noir ».
  • Avant d’acheter, analysez et faites des comparaisons en ce qui concerne la conformation, la qualité, la lignée et le niveau d’entraînement du cheval.

Le but c’est d’avoir du plaisir, et non des problèmes ou des déceptions !

AHR veut dire : American Haflinger Registry (enregistre au Canada et aux USA).
CHA veut dire : Canadian Haflinger Association (enregistre au Canada selon les normes de l’AHR).

L’auteur de cet article est éleveur de Haflingers depuis plus de 20 ans, responsable des règlements et conflits au bureau d’enregistrement AHR depuis 2006, et ancien directeur du CHA. Il est aussi mandaté par la FEQ (Fédération Équestre du Québec), avec le comité sectoriel des races, pour offrir un contrat d’achat qui sera utilisé par les éleveurs de chevaux de toutes races, afin de protéger les nouveaux propriétaires.
 

______________________________  
© 2000-2017 Toute reproduction, en tout ou en partie est strictement interdite sans le consentement écrit du CHQ.